DEFERLANTE

Poésie de l’amour et de l’océan 

à dire et danser, à jouer, au présent et en musique avec Soleïma Arabi

éditée en bocal de rouleaux de papier et en recueil de 3 parties de mots rassemblés entre Montréal et Paris de 2017 à 2020

à venir en avril chez Container à Capbreton

Extrait

J’ai cherché

Le sens de cicatriser

J’ai pensé que cela parlait d’amour

Que cela parlait de nous

Des éléments fusions déchirures bobos raccomodages

Ça disait 

Dans le vent j’iode mon coeur

imprime dans ma rétine

des frissons d’eau comme sur ma peau

As-tu déjà couru pour voir le soleil se coucher ? As-tu déjà pris froid parce que tu ne voulais pas rater les roses du ciel entre les clignotants verts et rouges des phares ?

Votre commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l’aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s