Retransmissions de match

Soirées de lectures partagées où les gonzesses gagnent du terrain. La 1ère mi-temps est proposée par le collectif. Pour la 2ème mi-temps, c’est à vous de faire le match ! Participer au tirage au sort des textes dont vous êtes l’autrice ou l’auteur et/ou de vos autrices ou auteurs vivant.e.s préféré.e.s – lus par vos soins ou par l’un.e des comédien.ne.s sur place. Poésie, philosophie, théâtre, recette de cuisine, manuel de géographie… Prenez autant de textes que vous voulez – en respectant la parité et pour une lecture de 10 minutes max.

PRÉCÉDEMMENT – en direct de France Q de Poule

#1  : « Ne faites pas honte à votre siècle » de Daria Colonna mise en voix par Soleïma Arabi avec Anaïs Chartreau et Émilie Vaudou – le 27 mars 2019

#2 « La Vie des bord(e)s » de Sandrine Roche mise en voix par Anaïs Chartreau avec Soleïma Arabi et Benoît Michaud – le 5 juin 2019

image poétesses

#1 – 1ère mi-temps : Daria Colonna est née à Montréal. Elle a cofondé les éditions de la Tournure. Elle complète actuellement une Maîtrise en recherche et création à l’UQAM. Elle est l’auteure de Nous verrons brûler nos demeures aux éditions de la Tournure. Ne faites pas honte à votre siècle aux éditions Poètes de Brousse a été finaliste aux Prix des libraires, catégorie Poésie, et se retrouve en lice pour le Prix du Gouverneur général.

Ne faites pas honte à votre siècle nous convie à un bal ardent où colère et vulnérabilité se côtoient. Tandis que la poétesse s’adresse directement au lecteur, ce vous qui nous suit comme une ombre se frotte à « la violence qui rassure ». Celle-ci est systémique, ordinaire, économique, sexuelle, endémique ; elle se nourrit de la honte et de l’orgueil tout à la fois, mais surtout de notre grande fatigue.

2ème mi-temps : Vous avez dit retour ? de Yann Gwet par Dorylia Calmel
La fille la moins féministe de la terre de la Piéta par Martina Sibona
Choses tendres de Marie de Beaumont par Marion Jeanson
Pot de départ et Autrefois Outrebois de Benoît Rivillon par lui-même

Quais de Seine de Damien Saez par Sève Saillet
Les Oiseaux Lacunaires de Margaux Lefebvre par elle-même
Le Peintre et 17-23 de Lison Lambert par elle-même
Dessine moi une étoile Laura Lalande par elle-même
Traviata Marion Jeanson par Anaïs Chartreau
Sa solitude se situe sur Saturne de Philippe Richardin par lui-même et Soleïma Arabi

#2 – Sandrine Roche est autrice, comédienne et metteuse en scène. Sa pièce La Vie des bord(e)s s’inscrit dans le cycle d’écriture « Saxifrage » et a été créée en novembre 2018 à La Maison du Théâtre de Brest. Elle est publiée aux éditions Théâtrales.

Elle rompt la monotonie d’une pelouse bien entretenue ; déterminée, elle est même capable de s’insinuer dans un mur, perçant la roche… Qui ça ? La mauvaise herbe. Car il y aurait la bonne – qui docile, marche droit – et la mauvaise – qui ne suit pas la route de la majorité. Mais souvent, ce n’est pas celle qu’on croit qui permet les changements. 

Dans une société qui tend à se refermer sur elle-même, qui sacrifie la liberté de circulation, et bientôt de penser, sur l’autel d’une prétendue sécurité, ce texte rappelle que la chape de plomb peut-être fissurée, voire brisée, en retrouvant la joie de l’action collective.

Ode à l’émancipation et à la liberté, La Vie des bord(e)s invente une langue musicale, truffée d’incises et de mots venus d’ailleurs.

Répondre

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l'aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s