Artistes

DIRECTION ARTISTIQUE

Soleïma Arabi et David F. Perrin

 

BUREAU

Anaïs Allio : présidente

Claire Gras : trésorière

Nadège Bourguignon : secrétaire

 

 

ÉQUIPES

TERMOS est un collectif de 24 artistes : auteur(e)s, comédien(ne)s, metteur(e)s en scène, dramaturges, musicien(n)s, régisseur(e)s, costumier(e)s, plasticien(n)es, photographes vidéastes, professeur(e)s.

Anaïs Ancel – Issue aussi du studio Alain de Bock où elle rencontre Adrien Utchanah avec qui elle jouera Jeanne d’Arc dans Jeanne d’Arc au Bûcher de Maeterlinck sous la direction de Pierre Pirol. Elle travaille ensuite avec la Cie du Crayon avec qui elle jouera dans La Pyramide de Copi ou plus récemment dans Essayages. Avec Les Epis Noirs sous la direction de Pierre Lericq, elle joue dans Dom Juan, ou encore Andromaque Fantaisie barock’. Actuellement, elle suit des ateliers de clowns avec la Royal Clown Compagnie dirigée par Hervé Langlois. Elle travaille régulièrement sur la transmission du théâtre, notamment avec l’Atelier du Quartier. Elle joue aussi avec la Cie Viva dirigée par Anthony Magnier dans Les jumeaux Vénitiens, et fait partie de la Cie Arzapar. Elle joue dans La Guerre au Temps de l’Amour.

Soleïma Arabi – Formée au Conservatoire d’Art Dramatique de Montpellier, titulaire d’un DEUG de Philosophie et d’un Master en Ingénierie Culturelle. Elle a mis en scène Classe Terminale de René de Obaldia au Village Ki-Yi d’Abidjan, puis Deviens qui tu es adapté de Ainsi parlait Zarathoustra de Nieztsche dans le cadre du festival In Vitro de Montpellier, Misterioso-119 de Koffi Kwahulé au Cameroun, Feux Croisés, le journal de la Révolution Syrienne de Samar Yazbek seule en scène dans divers lieux, dont le Théâtre du Pavé à Toulouse et Confluences à Paris. Elle a notamment joué avec Anaïs de Courson au Théâtre de Belleville, Yves-Noël Genod aux Bouffes du Nord et Andreya Ouamba au Théâtre Jean Vilar de Vitry sur Seine. En 2015, elle participe à des laboratoires notamment avec le Blitz Theatr Group d’Athènes à la Comédie de Reims et est invitée aux Rencontres Internationales du Festival TransAmériques de Montréal.

Elle travaille, entre autres, pour « Chroniques d’une révolution Orpheline » de Leyla Rabih, et « Asile Club » de Marlène Llop/ Balle Perdue. Elle s’est récemment formée aux techniques du doublage et est une membre active du groupe des Générales – groupement polymorphe d’artistes indépendantes avec qui elle écrit, et participe au nouveau projet du LUIT avec Zelda Soussan.

Elle joue dans La Guerre au Temps de l’Amour et met en scène La Grande Valse Brillante.  

Anaïs Chartreau – Formée au Conservatoire de Maisons-Laffitte, Anaïs Chartreau intègre la promotion 2011 de l’Atelier international de théâtre Blanche-Salant et s’initie à la danse butô avec la Compagnie Ophrénie. Elle poursuit sa formation avec Yves-Noël Genod et Moreau, participe aux ateliers de La Mousson d’été d’Éloi Recoing, Jean-Pierre Ryngaert et Mathieu Bertholet, ainsi qu’aux stages de Philippe Adrien et Dominique Boissel au Théâtre de la Tempête. En 2012, elle fonde le collectif Haut-Pendu Théâtre, conçoit et met en scène le spectacle Le Fleuve, et réalise régulièrement des mises en voix avec son équipe. En 2016, elle met en scène I.D. de Rasmus Lindberg, spectacle sélectionné par le Festival Mises en Capsules la même année.

Au théâtre, elle collabore avec les auteurs metteurs en scène Anaïs de Courson (18763 mots en Arial 11) et Moreau (De la Blessure, Maman est folle, Nevermind). Elle joue dans les spectacles d’Audrey Liebot pour son Intégrale Sarah Kane (Please open the curtains), à l’opéra avec Dan Jemmett (Le Combat de Tancrède), et avec Mathieu Goudot pour le concert Le Son des rêves. Elle travaille au cinéma sous la direction de Marthe Sébille, David Rodes, Adèle Shaykhulova et Rebecca Zlotowski. Anaïs a également été responsable de la commercialisation des ouvrages des éditions Théâtrales de 2007 à 2012, et est l’une des membres actives du groupe Les Générales, plateforme collaborative et polymorphe de compagnies théâtrales qui regroupe des metteures en scène, comédiennes et auteures. Elle joue dans La Grande Valse Brillante.

Logan de Carvalho – Il a suivi une formation au conservatoire de Clermont-Ferrand et à l’Ecole Nationale d’Art Dramatique de Saint-Etienne dirigée par François Rancillac et Jean-Claude Berruti puis par Arnaud Meunier. Depuis sa sortie d’école en 2011, il a travaillé avec la compagnie Grand théâtre sur une adaptation de Candide et tenait le rôle principal dans Class Enemy de Nigel Williams par Nuno Cardoso. Il collaborera ensuite avec des metteurs en scène comme Carole Thibaut, Leyla Rabih ou encore Anne Théron. Au cinéma, il a notamment joué dans En l’absence de Martine réalisé par Dante Desarthe et Fortune réalisé par Joseph Paris. Dernièrement, il a écrit un seul en scène qui s’intitule On n’est pas des gadgés en scène par Vincent Dedienne, Anaïs Harté et Gabriel LeChevalier. Il est également à l’affiche de Fleisch de Pauline Laidet et L’enfant froid de Marius Von Mayenburg mis en scène par Stéphane Benazet. Il joue dans La Grande Valse Brillante.

Stéphanie Cavaillès – Après une formation au Studio Alain de Bock, elle créée avec Adrien Utchanah et Lou Delville la Cie du Crayon. Ensemble, ils montent Collisions,  La Pyramide ! de Copi et Sacré silence de Philippe Dorin.Elle a également travaillé avec Vincent Dussart et Mathilde Buisson pour la Cie de l’Arcade, Laurent Prat pour la Cie le Théâtre chez soi, Isabelle Turschwell et Lauri Lupi dans Album de famille pour la Cie du sans souci , Ned Grujic dans Le chat botté pour la Cie Les tréteaux de la pleine lune, et la Cie A tout Va pour La Malédiction de Malicorne. Friande de rire, elle partage avec Eric Blouet une grande aventure clownesque. Elle est aussi intervenante artistique. Elle chante dans Les bas D’biquettes et dans La Guerre au Temps de l’Amour.

Xavier Delcourt Après une formation à la musique au Conservatoire d’Étampes (chant lyrique, cabaret et piano) et à la danse contemporaine, ainsi qu’au clown et à la jonglerie au Centre des arts du cirque Le Lido à Toulouse, Xavier Delcourt intègre l’Atelier théâtre d’Étampes dirigé par Anne Bourgeois, Damien Bricoteaux et Jean Hache, puis l’école Claude-Mathieu à Paris. Xavier participe aux stages de jonglerie contemporaine de la Compagnie Jérôme Thomas avec Philippe Ménart, d’expression corporelle théâtrale de Mladen Materic, travaille le masque et la commedia dell’arte avec Laurent Collombert, et au Studio Pygmalion avec Jean-Michel Steinfort et Régis Mardon.

Il joue dans trois spectacles de Damien Bricoteaux (L’Impromptu de Versailles de Molière, Chambres de Philippe Minyana et La Nuit des rois de Shakespeare), est comédien et jongleur dans Les Coguls mis en scène par Baptiste et compagnie, et joue dans La Malasangre de Griselda Gambaro dans la mise en scène de Sylvie Artel.Il participe avec la Comédie Framboise au spectacle musical Jeux de Mots laids pour gens bêtes d’après les chansons de Boby Lapointe. Il joue dans La Grande Valse Brillante.

Lou Delville – Elle se forme à Paris au métier d’interprète. En 2008, elle crée la Cie du Crayon avec Stéphanie Cavaillès et y fait ses armes de comédienne et metteure en scène. Elle travaille également sous la direction de Christine Berg,Vincent Dussart, Agnès Renaud, Bruno Freyssinet… Sa passion pour le costume de scène l’amènera à prendre la direction de la création de costume de cinéma pour les films de N.Fy, M. Germain-Vassilyevitch… et pour la scène burlesque avec notamment les artistes du Lettingo Cabaret. Ces deux activités complémentaires lui confère un regard averti et pluriel sur les projets qu’elle entreprend aussi bien en tant qu’interprète qu’artisan. Elle fait les costumes de TERMOS.

Audrey Liebot – Formée en classe d’art dramatique au Conservatoire de Nantes en parallèle de ses études supérieures de lettres (khâgne, Maîtrise de littérature comparée), elle poursuit sa formation à Paris à l’Atelier international de théâtre puis en Master de mise en scène & dramaturgie à l’université de Nanterre. Elle travaille avec Yves-Noël Genod, Florent Trochel, Anaïs de Courson, Clio Simon et Moreau, en tant que comédienne, assistante et dramaturge.  Suit actuellement les cours de culture et langue islandaise à l’Université Sorbonne-Paris IV. Conceptions & réalisations : Samuel Hall d’après Alain Bashung (Studio théâtre de Nantes, 2008), Pace Creagan(court-métrage 1’58, auto-produit, 2012), Ali (écriture & interprétation, Nanterre, 2013), Au pont de Pope Lick de Naomi Wallace (happening, Journées Igloo d’Asnières, 2013), La borne SOS 77 d’Arno Bertina (mise en voix, le Train de vie, 2014), 1983 de Moreau (mise en voix, Odéon Théâtre de l’Europe, 2014). Elle fait la dramaturgie de La Grande Valse Brillante.

Nicolas Marsan Formé au Conservatoire de Rennes puis au Conservatoire de Créteil, où il cofonde Gapscoop, compagnie avec laquelle il crée le spectacle contemporain Métro, Nicolas Marsan fait une apparition dans Amphitryon mis en scène par Matthieu Roy, et s’essaie lui-même à la mise en scène avec deux spectacles dont La Nuit des rois.

En 2007, il cofonde la compagnie La Fabrique Affamée avec son frère Arnaud Marsan, et se confronte à l’écriture et à la mise en scène avec la performance Temps de neige et Balle de poussière, spectacle autour de poèmes de Mahmoud Darwich et de témoignages ramenés de la bande de Gaza. Il se familiarise avec le spectacle pour enfant dans Le Crabe qui jouait avec la Mer, libre adaptation d’un conte de Rudyard Kipling. Comédien et chanteur dans L’Accroc, il est pour la première fois musicien sur scène, et est le seul comédien de la création l’Autre Rue de La Fabrique Affamée. Avec Chaos et Muga, qu’il coécrit avec son frère, il achève un cycle d’écriture de cinq textes sur les territoires hors normes qui influent sur le couple. Depuis 2014, il anime les ateliers théâtre ado et adultes de la compagnie, et des stages de travail de la voix en école de journalisme.

En parallèle, Nicolas chante dans le groupe de rock Les Seven (reprises pop-rock) de 2008 à 2010, et mène une carrière de journaliste reporter de terrain jusqu’en 2011. Il part notamment deux fois dans les territoires palestiniens, dont l’une pour l’Opération Plomb durci en 2009. Il couvre les révolutions tunisiennes et égyptiennes. De chaque événement exceptionnel, il ramènera de la matière visuelle, textuelle et sonore pour nourrir le travail de La Fabrique Affamée. Il joue dans La Grande Valse Brillante.

Marielle Le Monnier – D’origine franco-polonaise, Marielle Le Monnier débute le piano à six ans avec sa grand-mère Barbara Halska qui lui transmet sa passion pour le piano. Après l’obtention d’un premier prix au Conservatoire de Versailles dans la classe de François Chaplin, elle obtient un Diplôme national supérieur de musicien puis un master d’Artiste-interprète avec haute distinction au Conservatoire supérieur flamand de Bruxelles dans la classe de Daniel Blumenthal. Professeure de piano au Conservatoire Maurice-Ravel de Levallois-Perret, elle est également titulaire du Diplôme d’État de professeur de piano. Elle remporte le prix du public au concours d’interprétation du Mois Molière de Versailles. Elle est également lauréate des concours Claude Kahn et Vulaines-sur-Seine. Marielle est membre de l’ensemble Les Solistes de Versailles avec lequel elle se produit régulièrement en France et à l’étranger. Elle est l’invitée des festivals Jeunes Talents de Paris, Sacrée musique !, le Mois Molière, la Saison de Musique de chambre de l’Orchestre national d’Île-de-France et de l’Orchestre philharmonique de Nice, le festival International de Nowy Sacz (Pologne) ou encore WTM Warszawa. Elle se produit également en récital à l’Ambassade polonaise et autrichienne de Paris, à la Cité universitaire de Paris, à l’Hôtel de Ville et la cathédrale Saint-Louis de Versailles. Elle joue dans La Grande Valse Brillante.

Très investie dans les actions visant à rendre la musique accessible au plus grand nombre, Marielle Le Monnier a créé deux projets d’une envergure exceptionnelle en 2017, avec la participation de plus de 2000 enfants, et soutenus par Les Solistes de Versailles.

Pauline Méreuze – Formée à l’ERAC-École Régionale d’acteurs de Cannes, Pauline Méreuze y a joué sous la direction de Christian Esnay et Guillaume Vincent. On a pu la voir dans La Nuit des Rois de Shakespeare par Jean-Louis Benoit et dans Les Acteurs de Bonne Foi de Marivaux par Jean-Pierre Vincent. Puis, elle travaille avec Alain Timar, joue dans Visites de Jon Fosse par Frederic Garbe et dans Pylade de Pier Pasolini par Lazare Gousseau. En 2013, elle retrouve Frédéric Garbe pour un projet autour de Pinocchio. Pauline Méreuze entre à la Comédie-Française en 2013. Elle interprète Bianca dans Othello  par Léonie Simaga, Les Trois Petits Cochons de Thomas Quillardet, Claudine dans George Dandin par Hervé Pierre, et Rosa dans Innocence de Dea Loher sous la direction de Denis Marleau. Elle joue dans La Grande Valse Brillante.

Antoine Michaud – Il a suivi une formation musicale à l’Atla. Il est également guitariste du groupe de folk rock Tales. Il a été régisseur pour Dominique Dolmieu à la Maison d’Europe et d’Orient dans La Récolte de Pavel Priajko et dans Cernodrinski revient à la maison de Goran Stefanovski. Il fait de la musique et de la régie pour TERMOS.


David F. Perrin
– Il a été formé à l’ENSAD de Montpellier, où il fait notamment la rencontre de Soleïma Arabi avec qui il crée Deviens qui tu es , spectacle inspiré d’Ainsi parlait Zarathoustra de Nietzsche . À Paris, il suivra l’École de théâtre des Enfants Terribles. Il jouera dans Le Plongeon, une création collective dirigée par Benjamin Rataud, avec Benoît Lavigne dans un laboratoire sur les œuvres de Tchekhov et Shakespeare, et avec Jean-Michel Dupuis dans Les vraies histoires sont imaginaires. Il a également travaillé avec La Cie du Petit Théâtre Illustré, pour laquelle il se familiarise avec le jeune public et joue dans Mais n’te promène donc pas toute nue, de G.Feydeau, et Le Mariage Forcé, de Molière. Depuis 2013, il est aussi intervenant théâtre. Il met en scène La Guerre au Temps de l’Amour et joue dans La Grande Valse Brillante.

Juliette Pouchet – Formée au Conservatoire National de Rueil Malmaison puis au Studio Alain De Bock. Elle a notamment joué dans la Mastication des morts de P. Kermann et de Avant /Après de R.Schimmelpfenning,  Anges de Massilia de G.Granouillet sous la direction de V.Dussart. Elle interprète aussi le rôle de Juliette dans le premier long métrage de JC. Atzeni. Depuis 2007, elle se consacre plus particulièrement au jeune public avec différentes compagnies. En 2011, elle participe à une résidence à Mains d’œuvre avec la Cie L’eau du bain pour La peur et le pain. Elle joue dans La Guerre au Temps de l’Amour.

Jean-Pierre Spirli Il travaille dans le spectacle vivant et la production d’albums studio et dvd. Il a travaillé avec de nombreux artistes en tournée comme Léo Férré, Michel Legrand, Dick Annegarn, Zebda, Sens Unic, les VRP, les Wampas, les Epis noirs, Michelle Torr, Benjamin Biolay…Il a participé aux dvd de Shazam (Opéra Garnier), Octopus (Arte Captation) de Philippe Découflé, Flon-Flon des Epis Noirs (théâtre de Ménilmontant), La Mano Negra (dernier album studio), ou encore Henry Gougaud (dvd live) entre autres…Il a travaillé pour les albums studio et/ou live des Babylon Fighters, des Ogres de Barbac, d’OTH, d’Hight Tone, des Pires, des Nonnes Troppos… Actuellement il est en tournée avec Contact de Philippe Découflé et le groupe des Wampas. Il fait de la musique et de la régie pour TERMOS.


Florian Westerhoff
– Après s’être formé à l’école Claude Mathieu à Paris, il intègre la Comédie Framboise avec laquelle il joue dans « Jeux de Mots laids pour gens bêtes » d’après les chansons de Boby Lapointe et dans « Redis-le Me » d’après les chansons de Bourvil et Fernandel. Il a également joué dans « Cymbeline » de Shakespeare par Hélène Cinque, dans « Le Cid » de Corneille mis en scène par Bruno Spiesser, dans « Oedipe Tyran » de Sophocle sous la direction de Benno Besson à la Comédie Française. Dernièrement, il a joué dans l’adaptation du roman d’Agota Kristof « Le Grand Cahier » et le « Révizor » de ogol mis en scène par Paula Giusti. Florian s’exerce également au jeu masqué avec Omar Porras. Il a tourné au Cinéma avec le réalisateur Cédric Kahn et pour la télévision avec Marcel Bluwal, Miguel Courtois et Philippe Triboit. Il joue dans La Grande Valse Brillante.

Ils contribuent aussi aux aventures de TERMOS : Camille Pierrepont, Marianne Thiéry, Aurélie Desmaret, Yves Ferry, Alexandre Charlet, Clara Schwartzenberg, Franck Lacroix, Damien Prévot, Bertrand Poncet, Côme Thieulin, Olivier Bardina, Grégoire Terrier, Amélie Taubert…

 

 

 

 

 

 

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s